Les étudiants français sont-ils tous orphelins ?



Voilà des semaines, des mois même, que les médias nous alertent sur la situation préoccupante des étudiants. Enfermés entre quatre murs, privés de sorties et de soirées, seuls devant leur écran, empêchés de travailler faute de petits boulots disponibles, les étudiants seraient en grande détresse.


Bien sûr la crise frappe la jeunesse, comme le reste de la population et il existe des situations préoccupantes. Mais une question nous taraude : ces étudiants n’ont-ils aucun parent, ni grands-parents, ni frères et sœurs, ni oncles et tantes ? Personne pour prendre soin d’eux et éviter que leur santé mentale se détériore ?


Comme l’a déclaré le docteur Dominique Monchablon, psychiatre, chef de service du Relais Étudiants Lycéens de Paris, au micro d’Yves Calvi sur RTL le 17 février 2021, les étudiants vont mieux en ce début d’année car ils ont « formidablement profité de cette bouffée d’air des vacances de Noël, des retrouvailles familiales et amicales ». Mais pourquoi ne sont-ils pas restés en famille alors que les cours se déroulent à distance ? Tout le monde est-il à ce point persuadé que c’est à l’État de lui venir en aide qu’il en oublie l’élémentaire solidarité familiale ?

À l'affiche
Posts récents
Par tags
Me suivre
  • Google+ Long Shadow
  • Facebook Long Shadow
  • LinkedIn Long Shadow
  • Twitter Long Shadow