Réinventer son métier, est-ce possible ? Dominique Fauconnier nous répond

Chacun d’entre nous s’est vu un jour poser la question « Que faites-vous dans la vie ? » Pour beaucoup, la réponse est évidente ; ils ont un métier connu dont le nom parle à tout le monde : menuisier, boulanger, chauffeur de taxi, joueur de football, enseignant, etc.

Pourtant si l’on y regarde de plus près, on s’aperçoit qu’il y a maintes façons d’exercer ces métiers. Par exemple, le chauffeur de taxi peut être indépendant ou salarié ; il peut avoir une clientèle diversifiée ou, au contraire, ne proposer que des prestations haut de gamme à des clients triés sur le volet. Il peut ne travailler que la nuit.

D’autres métiers méritent une explication car ils sont inconnus, rares, insolites, en voie de disparition ou en émergence. Citons bouilleur de cru, netnologue, gantier, inséminateur…

Enfin, il y a ceux dont l’intitulé est tellement vague qu’il ne délivre que peu d’informations sur sa pratique par son titulaire : ingénieur, consultant, assistant, chargé de mission ou chargé d’études… Un de mes amis avait l’habitude de répondre qu’il était « free lance », en particulier dans les moments où il était sans activité !

On pourrait également mentionner les individus qui, à la question du début, répondent qu’ils travaillent à Hydro-Québec ou à EDF, à la Banque Nationale du Canada ou à la Société Générale. Ou, de façon plus obscure encore, qu’ils travaillent dans l’industrie ou dans la banque.

Si l’on veut bien y réfléchir un tant soit peu, on se rend vite compte que répondre à la question « Que faites-vous dans la vie ? » de manière précise ne relève pas de l’évidence. Notre activité professionnelle comporte de multiples dimensions sur lesquelles, bien souvent, nous ne prenons pas le temps de nous pencher.

Dominique Fauconnier, avec « Réinventer son métier©. Accéder à nos imaginaires professionnels » (éditions Chronique Sociale) propose de faire l’inventaire des « dimensions oubliées » ou « insoupçonnées » de son métier.

Son ouvrage est bien plus qu’un livre. C’est, en effet, un jeu de cartes accompagné d’un mode d’emploi. Sur ces cartes sont inscrits des noms de métiers et il s’agit de choisir celles qui illustrent ce que l’on fait, ou dans lesquelles on se reconnaît le mieux. On peut jouer seul, mais il recommandé d’utiliser le jeu à plusieurs car l’exercice permet alors d’échanger. En effet, chaque joueur doit expliquer son choix et les autres réagir.

Dominique Fauconnier détaille dans quels cas « Réinventer son métier© » peut être utilisé. Il distingue deux façons de jouer. Dans la première, chaque joueur explore son propre univers dans l’optique de :

  • « changer de poste, d’activité, de rôle ou les faire évoluer et trouver comment aborder la question ;

  • réfléchir à son activité, au sens que l’on y trouve ou au sens que l’on souhaite lui donner ;

  • partager le plaisir d’explorer une autre façon de se connaître ou de façon plus large, faire un point sur son parcours de vie ».

Dans la seconde façon de jouer, c’est un groupe constitué qui souhaite :

  • « mieux définir son activité commune ;

  • mieux se connaître, se comprendre et resserrer les liens internes ;

  • explorer de nouvelles potentialités, faire le point sur la situation du moment, passer une étape ».

« Réinventer son métier© » est un livre-outil qui invite à une « exploration » où ce qui compte est davantage ce que l’on va trouver que ce que l’on cherche.

Retrouvez mon entrevue avec Dominique Fauconnier au salon Livre Paris 2017.

À l'affiche
Posts récents
Par tags
Me suivre
  • Google+ Long Shadow
  • Facebook Long Shadow
  • LinkedIn Long Shadow
  • Twitter Long Shadow

Me contacter

 

  • LinkedIn Long Shadow

© 2023 par Jean Petit . Créé avec Wix.com